Expo “Étienne Dinet, passions algériennes” à l’Institut du monde arabe

expo-peinture-paris-etienne-dinet-passions-algeriennes-institut-monde-arabe
Du 30 janvier 2024 au 9 juin 2024

Infos pratiques | Billetterie | Avis

L’Institut du monde arabe à Paris vous invite à (re)découvrir l’œuvre du peintre orientaliste Étienne Dinet (1861-1929). Algérien d’adoption, Dinet se distingue des autres artistes orientalistes en échappant aux critiques d’exotisme et de colonialisme. Dès 1895, il se consacre exclusivement à des sujets algériens et s’installe définitivement en 1904 à Bou-Saâda, une oasis dont il devient un fervent défenseur. L’exposition retrace son parcours et met en lumière son amour profond pour l’Algérie, dont il a épousé la terre, la foi et la cause.


Étienne Dinet : Un voyageur et artiste fasciné par l’Algérie

Issu d’une famille bourgeoise parisienne, Étienne Dinet s’affirme dès son jeune âge comme un artiste indépendant. Rejetant le modèle familial qui le destinait au droit, il s’oriente vers l’École des Beaux-Arts, puis l’Académie Julian. Influencé par Rembrandt et Delacroix, il s’oppose à l’académisme ambiant et se tourne vers le réalisme de Millet et Bastien-Lepage. La photographie devient également une passion, tout comme la recherche de lumière et de la peinture sur le motif, caractéristiques qu’on retrouve dans ses premiers envois aux salons de 1882 et 1883.

En 1884, un voyage fortuit en Algérie bouleverse son destin. Accompagnant son ami Lucien Simon, il découvre la beauté des paysages et la richesse de la culture maghrébine. Ce premier voyage sera suivi de nombreux autres, durant lesquels Dinet passe ses hivers en France et ses étés à peindre dans les oasis du Sud algérien. Dès 1895, il se consacre exclusivement à des sujets algériens.

En 1904, il s’installe définitivement à Bou-Saâda. Installé dans une maison avec terrasse, il observe et peint son environnement avec passion. La nature, avec ses jeux de lumière sur l’eau, la végétation luxuriante et l’immensité du désert, devient une source d’inspiration majeure. Mais ce sont surtout les habitants du Sahara qui constituent le cœur de son œuvre. Il les représente avec humanité, soulignant leur dignité et leur force intérieure. Ses portraits saisissants, empreints de respect et d’empathie, constituent un précieux témoignage de la culture et des traditions de l’époque.

Étienne Dinet ne se contente pas de peindre l’Algérie, il s’y enracine profondément. En 1913, il se convertit à l’islam et prend le nom de Nasreddine. Son engagement ne se limite pas à l’art, il s’intéresse également à la littérature et à la musique arabo-andalouse, contribuant ainsi à faire connaître la culture algérienne en France.

Un artiste incontournable de l’orientalisme français

Son regard sensible et respectueux sur l’Algérie et ses habitants a permis à Étienne Dinet de faire découvrir et apprécier la richesse de cette culture. Son œuvre, empreinte de lumière et d’humanité, continue de fasciner et d’émouvoir aujourd’hui.


Commissaires de l’exposition : Mario Choueiry
Visuel : Étienne Dinet (1861-1929), Esclave d’amour et Lumière des yeux : Abd-el-Gheram et Nouriel-Aïn (légende arabe) (détail). 1900, huile sur toile, H. 56,5 ; L. 49,5 cm. Paris, musée d’Orsay. RMN-Grand Palais (musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski – Musée de l’Institut du monde arabe

 

INFOS PRATIQUES

Exposition à Paris : Étienne Dinet, passions algériennes

Dates : Du 30 janvier 2024 au 9 juin 2024

Lieu : Institut du monde arabe (IMA)
1 rue des Fossés Saint-Bernard
75005  Paris


HORAIRES

Du mardi au vendredi : de 10h à 18h
Les samedis, dimanches et jours fériés : de 10h à 19h.


ACCÈS

Métro : Jussieu, Cardinal-Lemoine, Sully-Morland
Bus : lignes 24, 63, 67, 86, 87, 89
Station vélib sur l’esplanade de l’Ima
Parking : Maubert-Saint-Germain – 39, bd Saint-Germain 75005


TARIFS

Tarif plein : 8 euros

Tarif réduit : 6 euros

Jeunes 18-26 ans : 4 euros


BILLETTERIE

Réservation fortement recommandée.

Achetez vos billets pour l’expo « Étienne Dinet »
> Réserver maintenant


RÉSERVER UN HÔTEL



Booking.com


Laisser un commentaire