Son œil dans ma main. Algérie 1961-2019. Raymond Depardon / Kamel Daoud

expo-paris-photo-son-oeil-dans-ma-main-algerie-depardon-daoud-institut-du-monde-arabe
Du 8 février au 17 juillet 2022

Informations pratiques | Donnez votre avis

À l’approche du 60e anniversaire de l’indépendance de l’Algérie, l’Institut du Monde Arabe à Paris (IMA) présente l’exposition « Son œil dans ma main. Algérie 1961-2019. Raymond Depardon / Kamel Daoud ». Un témoignage unique sur l’Algérie en 1961 puis en 2019, à travers le regard de deux grands artistes : l’un français, cinéaste et photographe, revisitant ses photos d’Algérie ; l’autre algérien, journaliste et écrivain, né en 1970, après l’indépendance de son pays.


« Raymond Depardon photographie ce qu’il voit à la jonction de ce qu’il ne voit pas. Je regarde ce que je ne vois pas, en croyant savoir ce que cela signifie. Son œil dans ma main. Son corps est ma mémoire. Ce qui m’intéresse chez le photographe, c’est son corps, son errance, son voyage : je me glisse en lui, j’épouse ses mouvements,son regard, sa culture, ses préjugés peut-être, mais aussi sa singularité. Errance de déclic en déclic. » Kamel Daoud, extrait du livre « Son œil dans ma main. Algérie 1961-2019 », Barzakh/Images Plurielles, 2022

Installée dans deux espaces, l’exposition présente 80 photographies de Raymond Depardon et cinq textes inédits de Kamel Daoud. Elle comprend trois sections : Alger 1961 ; Évian-Bois d’Avault 1961 / Oranie 1961 (niveau -1) ; Alger et Oran 2019 (niveau -2). Dans des salles rehaussées d’un dégradé de bleus évocateur de la Méditerranée, au fil d’une scénographie fluide qui facilite le passage entre les deux médiums, le visiteur navigue entre les grands textes, suspendus comme autant d’installations, et ménageant une transparence qui permet de deviner les photos à travers eux. Textes et photographies sont encadrés à l’identique pour en souligner l’égale importance. Les « comètes » sont traitées comme autant de petites œuvres, formant une ligne d’horizon vers laquelle tend le regard.

Un « texte d’exfiltration » guide le visiteur vers la sortie ; et un film inédit avec Raymond Depardon et Kamel Daoud, Kamel et Raymond (22′), réalisé par Claudine Nougaret pour l’exposition, conclut le parcours.

Visuel: Raymond Depardon, boulevard Bugeaud depuis l’hôtel Aletti, Alger 1961. Raymond Depardon / Magnum Photos


Exposition photo à Paris : Son œil dans ma main. Algérie 1961-2019. Raymond Depardon / Kamel Daoud

Dates : Du 8 février au 17 juillet 2022

Lieu : Institut du Monde Arabe
1 rue des Fossés Saint-Bernard
75005  Paris

Métro : Jussieu, Cardinal-Lemoine, Sully-Morland
Bus : lignes 24, 63, 67, 86, 87, 89
Station vélib sur l’esplanade de l’Ima
Parking : Maubert-Saint-Germain – 39, bd Saint-Germain 75005

Horaires : Du mardi au vendredi : de 10h à 18h
Les samedis, dimanches et jours fériés : de 10h à 19hµ

Plein tarif : 8 euros

Tarif réduit : 6 euros
– 26 ans : 4 euros


Partager sur



Laisser un commentaire