Expo “Portrait éphémère du Japon” au musée Guimet

expo-photo-paris-portrait-ephemere-du-japon-musee-guimet
Du 20 sept. 2023 au 15 janvier 2024

Infos pratiques | Avis

Plongez au cœur de la culture et de l’esthétique japonaises avec l’exposition “Portrait éphémère du Japon”, photographies de Pierre-Élie de Pibrac, au Musée Guimet à Paris. Découvrez les photographies de ce projet immersif qui explore la notion d’impermanence, si importante dans la culture japonaise. À travers les portraits de personnes ordinaires, de paysages et de natures mortes, Pierre-Élie de Pibrac nous invite à réfléchir à la beauté et à la fragilité de la vie.


Pierre-Elie de Pibrac, né en 1983, est un photographe plasticien qui poursuit un travail photographique anthropologique et social. En 2019-2020, il a sillonné le Japon pour réaliser la série “Hakanai Sonzai”, qui signifie “Je me sens moi-même une créature éphémère”.

La série “Hakanai Sonzai”

Dans cette série, l’artiste a rencontré des individus aux histoires singulières, tels que des yakuzas, des rescapés de Fukushima, des hikikomori (personnes vivant recluses chez elles) ou des “évaporés” (personnes qui ont disparu volontairement). Il a engagé des échanges intimes en leur envoyant des carnets de notes vierges et des appareils photo jetables. Puis il a ensuite travaillé avec eux en décors et lumières naturels.

L’éphémère dans la culture japonaise

En contrepoint de ces portraits de grande taille, Pibrac a réalisé des photographies noir et blanc de paysages et de natures mortes. Ces images sont inspirées de la tradition japonaise de l’ukiyo-e, un art subtil de l’encre et des gravures sur bois. Elles renvoient à la notion de “mono no aware”, une sensibilité japonaise pour l’éphémère. Cette notion est omniprésente au Japon, une culture marquée par le poids de l’histoire et la fragilité de la nature. Les séismes et les tsunamis, qui ont frappé le pays à plusieurs reprises, sont une illustration de cette précarité.

Les photographies de Pibrac explorent cette notion d’impermanence, à travers les portraits d’individus qui cherchent à trouver leur place dans le monde. Elles sont un hommage à la beauté et à la fragilité de la vie.


Commissaire de l’exposition : Pierre-Elie de Pibrac, Laurence Madeline, Claire Bettinelli.
Visuel : Détail affiche de l’exposition “Portrait éphémère du Japon – Photographies de Pierre-Elie de Pibrac”

 

INFOS PRATIQUES

Exposition Paris : Portrait éphémère du Japon – Photographies de Pierre-Elie de Pibrac

Dates :
Du 20 septembre 2023 au 15 janvier 2024

Lieu : Musée national des arts asiatiques – Guimet
6, place d’Iéna
75016  Paris


HORAIRES

Ouvert tous les jours sauf le mardi de 10h à 18h.
Le musée est fermé le 1er mai, le 25 décembre et le 1er janvier.


ACCÈS

Métro : Iéna (ligne 9), Trocadéro (lignes 6, 9), Boissière (ligne 6)
Bus : lignes 63, 82, 32, 22, 30
Parking : Avenue Kléber, avenue George V (place de l’Alma)


TARIFS

Billet combiné (Collection permanentes et exposition temporaires)

Plein tarif : 13 euros

Tarif réduit : 10 euros

Chaque premier dimanche du mois, l’accès aux collections permanentes et aux expositions temporaires est gratuit.


BILLETTERIE

Non disponible.


RÉSERVER UN HÔTEL



Booking.com


Laisser un commentaire