Expo “Chana Orloff – Sculpter l’époque” au musée Zadkine

expo-sculpture-paris-chana-orloff-musee-zadkine
Du 15 novembre 2023 au 31 mars 2024

Infos pratiques | Avis

Le musée Zadkine à Paris consacre une exposition monographique à la sculptrice d’origine ukrainienne Chana Orloff (1888-1968). Le parcours rassemble, pour la première fois depuis 1971, une centaine d’œuvres, dont des sculptures, des dessins et des photographies. Figure emblématique de l’École de Paris, Chana Orloff était une artiste forte et libre, célébrée de son vivant elle reste encore trop méconnue aujourd’hui. Son œuvre est pourtant bien représentée dans les collections françaises et internationales, notamment en Israël.


L’exposition met en avant les grands thèmes chers à l’artiste : le portrait, qui l’a fait connaître et lui a permis d’acquérir son indépendance économique, et la représentation du corps féminin et de la maternité, thèmes classiques de la sculpture occidentale dont elle propose une vision particulièrement sensible et actuelle.

L’hommage du musée Zadkine

Le musée Zadkine, situé à proximité de l’atelier de Chana Orloff, lui rend hommage à travers cette exposition monographique. L’artiste, contemporaine d’Ossip Zadkine, a vécu et travaillé à Paris, dans le quartier de Montparnasse. Les deux sculpteurs parisiens de cœur, tous deux d’origine juive et nés dans l’Empire russe ont fui le régime soviétique pour s’installer à Paris, où ils ont connu le succès.

Chana Orloff, une sculptrice qui a marqué son époque

D’origine juive, Chana Orloff est née en 1888 dans l’actuelle Ukraine. En 1910, elle arrive à Paris pour apprendre la couture. Mais la capitale française en pleine effervescence artistique lui ouvre de nouveaux horizons. Elle se découvre une vocation pour la sculpture et se forme auprès des artistes de Montparnasse, dont Modigliani et Soutine. Chana Orloff développe un style personnel et inimitable, caractérisé par des portraits stylisés et ressemblants. Elle expose ses œuvres en France et à l’étranger et connaît un grand succès dans l’entre-deux-guerres. En 1926, elle obtient la nationalité française et reçoit la Légion d’honneur. Elle se fait construire une maison-atelier par l’architecte Auguste Perret, qui est toujours visible aujourd’hui.

La Seconde Guerre mondiale interrompt brutalement la carrière de Chana Orloff. Persécutée en raison de ses origines juives, elle échappe de peu à la rafle du Vel d’Hiv avec son fils. Elle parvient à fuir en Suisse, où elle continue à sculpter. De retour en France en 1945, Chana Orloff retrouve sa maison-atelier saccagée. Elle se remet à l’œuvre et partage sa vie entre la France et Israël, où elle réalise plusieurs monuments, dont la Maternité Ein Gev, une œuvre émouvante qui représente une mère et son enfant. Elle meurt en 1968, un an après Ossip Zadkine.


Commissaire de l’exposition : Cécilie Champy-Vinas, conservatrice en chef, directrice du musée Zadkine Pauline Créteur, chargée de recherches à la Bibliothèque nationale de France.
Visuel : Détail affiche exposition “Chana Orloff – Sculpter l’époque” – Chana Orloff (1888-1968), Nadine,1921, bois (© Chana Orloff, Adagp, Paris 2023)

 

INFOS PRATIQUES

Exposition Paris : Chana Orloff – Sculpter l’époque

Dates : Du 15 novembre 2023 au 31 mars 2024

Lieu : Musée Zadkine
100 bis rue d’Assas
75006 Paris


HORAIRES

Ouvert tous les jours sauf le lundi et certains jours fériés (fermé le 25 décembre, le 1er janvier) de 10h à 18h – dernière entrée 17h30.


ACCÈS

Métro : Notre-Dame des Champs (ligne 12), Vavin (ligne 4)
Bus : 83, 38, 91,82, 58
RER : B – Port Royal


TARIFS

Plein tarif : 9 euros
Tarif réduit : 7 euros
Gratuit pour les moins de 18 ans


BILLETTERIE

Réservation fortement recommandée.

Achetez vos billets pour l’expo « Chana Orloff »
> Réserver maintenant


RÉSERVER UN HÔTEL



Booking.com


Laisser un commentaire