Exposition virtuelle – De la gare au musée d’Orsay rénové

expo-paris-exposition-virtuelle-de-la-gare-au-musee-d-orsay
Exposition virtuelle « De la gare au musée d’Orsay rénové »

Informations pratiques | Donnez votre avis

L’exposition virtuelle « De la gare au musée d’Orsay rénové » à découvrir via la plateforme Google Arts & Culture. L’exposition lève le voile sur les grandes étapes de transformations de la gare en musée. Ancienne gare devenue temple de la peinture impressionniste, réaliste et pointilliste, le Musée d’Orsay, inauguré en 1986, couvre aujourd’hui l’art occidental de la seconde moitié du XIXè siècle à la fin du XXè siècle, une période aussi courte que riche.


En 1900, Paris accueille l’Exposition Universelle pour la cinquième fois de son histoire. L’architecte Victor Laloux est chargé de concevoir une nouvelle gare ferroviaire, dotée d’un hôtel de luxe sur la rive gauche de la Seine. Au centre de la capitale, elle permettra aux voyageurs du réseau Sud-Ouest d’arriver non loin des principaux sites de l’Exposition.

Les travaux, commencés au printemps 1898, sont rapidement menés. La gare d’Orsay et son hôtel sont inaugurés le 14 juillet 1900. Pour le peintre Edouard Detaille, la gare est « superbe et a l’air d’un palais des Beaux-Arts ». L’ambition de Victor Laloux était d’ailleurs d’offrir des espaces « plus confortable[s] et plus luxueu[x] » que dans une gare traditionnelle. C’est grâce à la locomotion électrique des trains desservant la gare, et donc à l’absence d’émanation de vapeur et de fumée, que l’architecte a pu imaginer une verrière entièrement fermée pour accueillir les voyageurs et s’accorder plus de liberté dans la décoration. Il s’agit de la première gare moderne conçue pour la traction électrique.

Malgré sa modernité, la gare d’Orsay est rapidement dépassée par l’évolution du chemin de fer. La longueur de ses quais n’est pas adaptée aux nouveaux convois. Dès 1939, son activité est limitée aux trains de banlieue.

La transformation en musée est imaginée dès le début des années 1970. Le projet est précurseur, c’est la première fois qu’une architecture industrielle est réhabilitée pour accueillir un grand musée. On redonne au décor son éclat d’antan, en l’adaptant aux nouvelles exigences, comme les rosaces de la voûte refaites à l’identique mais munies de dispositifs pour éviter la réverbération sonore et de bouches soufflant l’air conditionné.

L’une des originalités du musée est de rassembler l’ensemble des expressions artistiques d’une période très courte, 1848-1914, mais extrêmement féconde. Peinture, sculpture, architecture, arts décoratifs, photographie se côtoient dans les salles. L’accrochage permet aussi de redécouvrir des artistes longtemps déconsidérés, comme les peintres « pompiers ». Parmi ses trésors, L’Origine du monde de Gustave Courbet, Le Déjeuner sur l’herbe et Olympia d’Edouard Manet, Nuit étoilée de Vincent Van Gogh ou encore Les Glaneuses de Jean-François Millet.

Chaque année, plusieurs millions de visiteurs franchissent les portes du musée d’Orsay. S’offre à eux le magnifique décor de cette ancienne gare qui faillit être détruite, prélude à un exaltant voyage dans l’une des périodes les plus fertiles de l’histoire de l’art.

Expo virtuelle « De la gare au musée d’Orsay rénové » : cliquez-ici !

 


Exposition virtuelle : De la gare au musée d’Orsay rénové (1900 -2013)

Expo virtuelle « De la gare au musée d’Orsay rénové » : cliquez-ici !


Partager sur


Laisser un avis

Current day month ye@r *