Les Borgia et leur temps au musée Maillol |
  Actualité : Expo Paris, Musée Paris

Les Borgia et leur temps au musée Maillol

expo-paris-les-borgia-et-leur-temps-musee-maillol
Du 17 septembre 2014 au 15 février 2015

Informations pratiques | Donnez votre avis

Dans l’imaginaire collectif, les Borgia représentent l’incarnation des vices les plus abominables. Ils exprimeraient ainsi tous les excès d’une société de la Renaissance interprétée dans un sens entièrement négatif. L’exposition propose de pénétrer au cœur de cette famille qui a marqué la seconde moitié du XVe siècle en Italie et en Europe, afin de révéler leur véritable visage et de restituer leur environnement qui voyait le monde se transformer avec la découverte de l’Amérique, l’invention de l’imprimerie, la Réforme engagée par Luther et l’épanouissement d’une scène artistique sans précédent.

Alexandre VI
Alexandre VI a marqué l’histoire de la papauté. Violemment controversé, ses actes ont nourri les sinistres récits qui entourent les Borgia. Arrivé à 24 ans en Italie, Rodrigo Borgia acquiert rapidement des charges considérables au sein de la Curie romaine grâce à son oncle le pape Calixte III. Nommé vice-chancelier, seconde charge de l’État pontifical, il devient le cardinal le plus puissant et le plus riche de Rome. Il utilise sans limite ses réseaux d’influence, au service de sa féroce autopromotion et de sa simonie. Il parvient à se faire élire pape en 1492. Il s’affirme comme véritable souverain spirituel et temporel, transformant l’Église en une « principauté ecclésiastique » (Machiavel), tout en garantissant ses propres intérêts dynastiques. Source continuelle de scandales, il est le premier pape à reconnaître sa progéniture. Les femmes occupent une place considérable dans sa vie: les plus importantes sont Vannozza Cattanei qui lui donne quatre enfants dont César et Lucrèce, puis, dans sa maturité, la jeune Giulia Farnèse qui n’a que quinze ans lors de leur rencontre.

César
César n’a que dix-sept ans lorsqu’il débute la carrière ecclésiastique à laquelle le destine son père. Assujetti aux ambitions de son père désireux d’étendre le pouvoir des Borgia, César devient cardinal en 1493. Lorsque son frère Jean est assassiné en 1497, meurtre dont il est fortement soupçonné, sa carrière prend une tournure différente. Profitant de sa disparition, il marche sur les traces de son frère et se transforme en un prince laïc avide de conquêtes. Il entreprend dès lors une brillante carrière militaire, parfois mise en péril par une santé fragile due à ses excès de débauche. À la mort de son père, César est trahi et emprisonné en Espagne. Il s’échappe et rejoint son beau-frère, le roi de Navarre, en conflit contre le roi d’Espagne, le roi de France Louis XII et le pape. César se met à son service et est nommé capitaine général. Il meurt sur le champ de bataille à Viana en 1507.

Lucrèce
Troisième fille de Rodrigo Borgia, Lucrèce sert avant tout les intérêts de sa famille. Elevée par Adriana Mila, cousine de Rodrigo, elle étudie la musique, la poésie, la littérature et reçoit l’enseignement de l’humaniste Pomponio Leto. D’une grande beauté, comme en témoignent ses contemporains, elle est au cœur des manigances de son père et de son frère. Fiancée deux fois, elle épouse finalement en première noce Giovanni Sforza en 1493. Afin de pouvoir orchestrer un rapprochement avec le royaume de Naples, convoité par la France et l’Espagne, cette union est annulée sous prétexte de non-consommation du mariage. En 1498, elle épouse Alphonse d’Aragon dont elle a un fils. L’attachement excessif que César porte à sa sœur et les rumeurs d’inceste entretenues par Alphonse, poussent César à le faire assassiner. Son mariage en 1501 avec Alphonse d’Este, duc de Ferrare, garantit à César qui vient de conquérir la Romagne, la protection de ses frontières. Elle s’épanouit au sein de ce nouvel environnement où elle fréquente l’Arioste et Pietro Bembo qui deviendra son amant.


La renommée posthume des Borgia
Les Borgia ont laissé une empreinte tellement forte que la fascination qu’ils inspirent est toujours aussi vive aujourd’hui. Les critiques acerbes et les calomnies dont sont victimes les Borgia, sont déjà nombreuses et largement diffusées sous le pontificat d’Alexandre VI. Les chroniques de l’époque rapportent en effet des détails parfois macabres dont le XIXe et le XXe siècles se sont emparés. La mèche de cheveux de Lucrèce, aujourd’hui conservée dans un reliquaire, témoigne de l’aura entourant les membres de ce clan. Elle était au XIXe siècle considérée par les hommes de lettres comme une relique. De nombreux auteurs ont été séduits par le mythe entourant les Borgia. La belle empoisonneuse inspire Victor Hugo, qui en fait le personnage principal de sa pièce éponyme publiée en 1832. Son frère César est le héros d’un poème de Paul Verlaine tiré de Poèmes saturniens paru en 1866. En 1840, Alexandre Dumas consacre un récit aux Borgia dans son recueil Les Crimes célèbres, la première d’une longue série d’enquêtes historiques qui seront publiées par la suite. La postérité des Borgia leur ouvre également les portes du cinéma, où Lucrèce conserve le premier rôle. Mario Caserini signe en 1910 un film intitulé Lucrèce Borgia, suivi par deux films d’Abel Gance en 1925 puis 1935, où l’apparition de l’actrice Edwige Feuillère nue fait scandale. Les nombreux autres films consacrés à Lucrèce et à sa famille ont largement médiatisé la légende noire des Borgia, qui séduit aujourd’hui de nouveaux supports plus populaires comme les séries télévisées, les jeux vidéo et la bande-dessinée avec le duo Alejandro Jodorowsky et Milo Manara, jusqu’au mangaka Fuyumi Soryo.


Exposition : Les Borgia et leur temps. De Léonard de Vinci à Michel-Ange.

Dates : Du 17 septembre 2014 au 15 février 2015

Lieu : Musée Maillol – Fondation Dina Vierny
61, rue de Grenelle
75007  Paris

Métro : rue du Bac (ligne 12)
Parking : Bac-Montalembert (accès rue Sébastien Bottin)

Horaires : Ouvert tous les jours, même les jours fériés de 10h30 à 19h00. Vente des billets jusqu’à 18h15. Nocturne le vendredi jusqu’à 21h30. Vente des billets jusqu’à 20h45.
(Sauf les 25 décembre et 1er janvier)

Plein tarif :
13 euros

Tarif réduit * : 11 euros
* Adhérents de la maison des artistes, demandeurs d’emplois munis d’une attestation de moins de 2 mois, familles nombreuses, invalidités, jeunes de 11 à 25 ans, bénéficiaires du RMI, professeurs d’art.

Expositions galeries d'art S'inscrire à la newsletter
Haut de page
  Art renaissance, Expo thématique, Exposition paris, Histoire, Peinture


   
  Artistes, Galeries d’arts, musées...

Aucun avis sur cette exposition »

Donnez votre avis sur cette exposition

*

Current day month ye@r *




 
Guide expos
En ce moment
Derniers jours
Prochainement
Pratique
Expositions gratuites
Expos près de chez vous
Galeries d’arts
Sortir à Paris
Musées Paris
Spectacles Paris
Cabarets Paris
 
 
Art & Design
Créateurs contemporains
Restauration de tableaux
 
 
 
Décoration
Meubles design
Mobilier design
Miroirs décoratifs
Design industriel
Guide décoration
Shopping
Livraison de fleurs
Guide shopping
Miroirs anciens
Cadres anciens
Cadres tableaux
Livres anciens
Mirrors Paris
 
 
 
 
 
 
 
© exposition-paris.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés - Graphisme L.P Neofrance | Tous les Logos et Marques de ce site
sont la propriété de leurs propriétaires respectifs. Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. | Un service proposé par Neofrance | Mentions légales
 
 
  Expositions à Paris
Archéologie
Architecture
Art asiatique
Art contemporain
Arts décoratifs
Arts du spectacle
Arts graphiques - Publicité
Arts premiers
Bande dessinée
Cinéma
Design
Histoire
Littérature
Mode et costumes
Musique
Peinture - Sculpture
Photographie
Sciences et nature