La Mode retrouvée Palais Galliera Paris

Expo mode Paris, les robes trésors de la comtesse Greffulhe Palais Galliera
Du 7 novembre 2015 au 20 mars 2016


Informations pratiques | Donnez votre avis

Pour la première fois, le Palais Galliera expose la garde-robe d’exception de la comtesse Greffulhe, née Élisabeth de Caraman-Chimay (1860-1952). Cousine de Robert de Montesquiou, passée à la postérité sous la plume de Marcel Proust dans À la recherche du temps perdu, la comtesse prête ses traits à la duchesse de Guermantes : « Aucun élément n’entre en elle qu’on ait pu voir chez aucune autre ni même nulle part ailleurs, écrit-il à Montesquiou. Mais tout le mystère de sa beauté est dans l’éclat, dans l’énigme surtout de ses yeux. Je n’ai jamais vu une femme aussi belle. »

Lire la suite…

Femmes berbères du Maroc

expo-femmes-berberes-du-maroc-fondation-ysl-berge-paris
Du 21 mars au 20 juillet 2014

Informations pratiques | Donnez votre avis

Pour sa 21ème exposition, la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent accueille Femmes berbères du Maroc. Une occasion de partager la richesse du patrimoine amazigh (berbère), mais aussi de mettre à l’honneur les femmes berbères à qui il doit en grande partie sa survivance. Cette dernière s’explique par la transmission de la langue, mais aussi des savoir-faire – dont certains, essentiellement féminins – comme le tissage, ou encore la poterie dans le Nord du Royaume. C’est enfin l’opportunité de montrer la beauté des parures berbères, diverses selon les régions, mais toujours extraordinaires.

Lire la suite…

Yves Saint Laurent – 40 ans de création

expo-yves-saint-laurent-40-ans-de-creation.jpg
Du 11 mars 2010 au 29 août 2010

Cette exposition rétrospective couvre 40 ans de création du couturier Yves Saint Laurent, de 1962 à 2002, et fait découvrir les fondements et les grands gestes de la révolution esthétique dont son nom est le symbole : la révolution du style. En 40 ans de création, Yves Saint Laurent a révolutionné la garde-robe de la femme en empruntant au vestiaire masculin le smoking, le tailleur pantalon et la saharienne pour en vêtir les femmes : il fit ainsi passer les attributs du pouvoir d’un sexe à l’autre.

Lire la suite…