Nuit Blanche Paris 2011


01 Octobre 2011

Informations pratiques | Donnez votre avis

Cette 10e édition de Nuit Blanche voit le retour deux ans plus tard de l’équipe des directeurs artistiques qui signèrent Nuit Blanche 2009. Heureux de se confronter une nouvelle fois à l’exercice, Alexia Fabre et Frank Lamy respectivement conservateur en chef et chargé des expositions temporaires au MAC/VAL (musée d’art contemporain du Val-de-Marne,Vitry-sur-Seine) avaient marqué les esprits en investissant les parcs, ils choisissent cette année d’aborder de nouveaux territoires de la capitale. Des Batignolles à Montmartre en passant par Pigalle, c’est le Paris des impressionnistes, des romantiques, des modernes et des surréalistes qui se voit revisité par la création contemporaine.


Nuit Blanche 2011 s’articule cette année autour de quatre emprises géographiques :
• Autour du Marais et de l’Hôtel de Ville, le cœur historique de la manifestations’affirme en un pôle élargi.

Au nord, trois nouveaux parcours s’articulent autour de quartiers à l’architecture et à la population éclectiques, marqués par l’histoire de la modernité et, pour certains par une forte vie noctambule.
• Batignolles – Pigalle
• La Nouvelle Athènes – Saint-Georges
• Montmartre – Anvers
Conçus chacun à l’échelle de la promenade, ces 4 parcours seront reliés toute la nuit par la ligne 12, partiellement ouverte de Madeleine à Porte de la Chapelle, et la ligne 14 du réseau RATP, assurant la liaison entre le centre et le nord de Paris. Centrée sur les arts plastiques contemporains, Nuit Blanche 2011 convie plus d’une trentaine d’artistes à investir places, gymnases, jardins, cours, églises, théâtres ou écoles…

Résolument internationale, la sélection d’artistes invités fait place cette année à une génération émergente de plasticiens, plébiscitée par le milieu de l’art contemporain et encore à découvrir par le grand public. A l’Hôtel d’Albret, l’artiste français Pierre Ardouvin distillera en musique sa pluie violette  quand son compatriote Vincent Ganivet dressera ses arches dans la cour de la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris. A l’église Sainte Marie des Batignolles, l’artiste lituanien Zilvinas Kempinas mettra en lévitation ses rubans magnétiques et l’américaine Elodie Pong revisitera avec humour le Pigalle des cabarets. Au cœur du quartier Saint-Georges, la japonaise Sachiko Abe déroulera sa cascade de fils de papier blanc tout au long de la nuit et le roumain Mircea Cantor diffusera la vidéo d’une manifestation aux revendications muettes. Sculptures, installations, vidéos, performances… riche de très nombreuses productions,cette 10e édition de Nuit Blanche s’annonce une nouvelle fois comme un temps fort de la création contemporaine de la rentrée 2011.

Rendez-vous de tous les Franciliens, touristes, visiteurs et curieux de tous âges, Nuit Blanche connaît dès son lancement en 2002 un succès immédiat. Alliant art contemporain, patrimoine et déambulation nocturne, le projet artistique de Nuit Blanche fait aussitôt des émules en Europe, puis dans le monde entier. Preuve de la réussite et de la qualité de l’événement, c’est aujourd’hui plus de vingt villes qui, de Buenos Aires à Singapour en passant par Toronto, Oran ou Skopje, déclinent sur ce modèle leur Nuit Blanche.


Exposition : Nuit Blanche Paris 2011

Date : 01 Octobre 2011

L’accès à l’ensemble des œuvres et manifestations est gratuit.

Voir le site officiel Nuit blanche Paris 2011


Partager sur