Toyen, l’écart absolu – MAM

expo-peinture-paris-toyen-l-ecart-absolu-musee-art-moderne-paris-mam
Du 25 mars au 24 juillet 2022

Infos pratiques | Billetterie | Avis

Présentée au Musée d’Art Moderne de Paris (MAM), cette rétrospective de l’œuvre de l’artiste peintre Toyen (1902-1980) constitue un événement qui permet de découvrir la trajectoire exceptionnelle d’une artiste majeure du surréalisme qui s’est servie de la peinture pour interroger l’image. Cent-cinquante œuvres (peintures, dessins, collages et livres venant de musées et de collections privées) sont présentées dans un parcours en cinq parties.


Née à Prague, Toyen traverse le siècle en étant toujours à la confluence de ce qui se produit de plus agitant pour inventer son propre parcours. Au cœur de l’avant-garde tchèque, elle crée avec Jindrich Styrsky (1899-1942) « l’artificialisme » se réclamant d’une totale identification « du peintre au poète ». À la fin des années 20, ce mouvement est une saisissante préfiguration de « l’abstraction lyrique » des années cinquante.

Mais l’intérêt de Toyen pour la question érotique, comme sa détermination d’explorer de nouveaux espaces sensibles, la rapprochent du surréalisme. Ainsi est-elle en 1934 parmi les fondateurs du mouvement surréaliste tchèque. C’est alors qu’elle se lie avec Paul Eluard et André Breton. Durant la seconde guerre mondiale, elle cache le jeune poète juif Jindrich Heisler (1914-1953), tandis qu’elle réalise d’impressionnants cycles de dessins, afin de saisir l’horreur du temps. En 1948, refusant le totalitarisme qui s’installe en Tchécoslovaquie, elle vient à Paris pour y rejoindre André Breton et le groupe surréaliste. Si elle participe à toutes ses manifestations, elle y occupe une place à part, poursuivant l’exploration de la nuit amoureuse à travers ce qui lie désir et représentation.

Singulière en tout, Toyen n’a cessé de dire qu’elle n’était pas peintre, alors qu’elle est parmi les rares à révéler la profondeur et les subtilités d’une pensée par l’image, dont la portée visionnaire est encore à découvrir

Commissaire de l’exposition : Annie Le Brun, écrivain.
Visuel: Toyen, Le paravent, 1966 Crédit Photo : Paris Musées / Musée d’Art Moderne de Paris © Adagp, Paris, 2021

 


Exposition peinture à Paris : Toyen, l’écart absolu

Dates : Du 25 mars au 24 juillet 2022

Lieu : Musée d’Art Moderne de Paris – MAM
11 Avenue du Président Wilson
75116 Paris

Métro :
ligne 9 – Arrêt Alma-Marceau ou Iéna
Station Vélib’:
45 avenue Marceau ou 3 avenue Bosquet
Bus :
lignes 32 (Iéna), 42 (Alma-Marceau), 72 (Musée d’Art moderne), 80 (Alma-Marceau), 82 (Iéna) et 92 (Alma-Marceau)

Horaires : Tous les jours (sauf lundi, fériés) de 10h à 18h. Nocturne le jeudi jusqu’à 22h.

Plein tarif :  …euros
Tarif réduit :  …euros
Gratuit : -18 ans


BILLETTERIE

Réservation fortement recommandée.

Achetez vos billets en ligne pour l’exposition « Toyen, l’écart absolu »
> Réserver maintenant


RÉSERVER UN HÔTEL



Booking.com


Partager sur



Laisser un commentaire