La Belle époque de Massenet à l’Opéra de Paris


Du 14 décembre 2011 au 13 mai 2012

Informations pratiques | Donnez votre avis

À l’occasion du centenaire de la mort de Jules Massenet, de la nouvelle production à l’Opéra Bastille de Manon et de la reprise de L’Histoire de Manon au Palais Garnier, la Bibliothèque nationale de France et l’Opéra national de Paris consacrent une exposition dans les espaces de la Bibliothèque-musée de l’Opéra au compositeur phare de la Belle époque.


Au travers d’une centaine de pièces – tableaux, dessins, maquettes de décors et de costumes, partitions, photographies, costumes, documents d’archives – provenant des collections de la Bibliothèque nationale de France, de l’Opéra national de Paris, du Centre national du costume de scène de Moulins, mais aussi de l’Opéra de Saint-Étienne, du musée d’Orsay, de la Mutuelle nationale des artistes de Pont-aux-Dames et de la Villa Médicis, l’Opéra national de Paris et la Bibliothèque nationale de France s’associent pour célébrer le centenaire de la mort de celui qui a réussi au théâtre une synthèse unique des arts et de la musique.

En effet, bien loin de se cantonner à son seul rôle de compositeur, il s’intéresse à tout, contrôle tout et impose sa vision picturale et scénographique aux directeurs de théâtre, aux décorateurs et aux metteurs en scène. Pour la création d’Esclarmonde à l’Opéra-Comique, en 1889, il fait non seulement dessiner l’affiche du spectacle par l’un des plus grands illustrateurs de son temps, Eugène Grasset, mais il demande aussi à cet artiste de doter d’un frontispice somptueux et de concevoir une partie des décors.

Si Esclarmonde révèle donc un homme visionnaire dans son approche de la scène, d’autres grands succès jalonnent la carrière du compositeur : Manon et Werther, mais aussi Le Cid, Thaïs, Grisélidis, Cendrillon, Le Jongleur de Notre-Dame, ChérubinLes œuvres de Massenet sont représentées sur les scènes lyriques du monde entier et le compositeur y incarne l’élégance et la sensualité françaises, d’autant qu’il aime à mettre en valeur le talent des plus belles cantatrices de son temps : Sibyl Sanderson, Rose Caron, Lucienne Bréval, Marie Heilbronn ou Lucy Arbell.

Autorité musicale, professeur recherché et aimé, Massenet a pour élève Alfred Bruneau, Gustave Charpentier, Ernest Chausson, George Enescu, Reynaldo Hahn ou Gabriel Pierné. Même Claude Debussy, qui n’a pas été de ceux-là, ne cache pas son admiration pour le compositeur


Exposition : La Belle époque de Massenet (1842-1912)

Dates :
Du 14 décembre 2011 au 13 mai 2012

Lieu : Bibliothèque-Musée de l’Opéra
Place de l’Opéra
75009 Paris

Métro :
Opéra (lignes 3, 7, 8), Chaussée d’Antin – La Fayette (lignes 7,9)
Bus : lignes 20, 21, 22, 27, 29, 42, 52, 53, 66, 68, 81, 95
RER : Auber (RER A)

Horaires : Ouvert tous les jours de 10h à 17h.

Plein tarif : 9 euros

Tarif réduit : 5 euros


Partager sur

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz