Jannis Kounellis à la Monnaie de Paris

Expo Jannis Kounellis Art contemporain - Monnaie de Paris
Du 11 mars au 30 avril 2016
Informations pratiques | Donnez votre avis

A la Monnaie de Paris, Jannis Kounellis compose une sculpture dramatique sur les mille mètres carrés des salons XVIIIe siècle du Palais en bord de Seine. Éminemment présente, concrète, irréductible, la nouvelle exposition de Kounellis impose une expérience directe, sans intermédiaire, par le visiteur.


« Je viens à Paris les mains vides, comme un vieux peintre ». C’est avec ces mots que Kounellis avait répondu, il y a quelques mois, à l’invitation faite par la Monnaie de Paris qui accueille cette figure de l’art contemporain, à l’origine de l’Arte povera.

Comme un peintre, Kounellis conçoit son exposition à la Monnaie de Paris comme une fresque. Il avait déjà, en 1972, franchi les limites de la peinture avec Da inventare sul posto, le tableau joué par une ballerine et un violoniste.

Au sein des salons XVIIIe de la Monnaie de Paris, la peinture est mise en scène à travers une installation de chevalets en métal. Cette armée de métal froid saisira le visiteur par sa dimension et le contraste avec l’architecture et les décors du Palais : colonnes, marbre, ornements, dorures…

Jannis Kounellis propose une véritable expérience aux visiteurs. Il avait déjà positionné l’énergie vivante, animale ou humaine, au centre de son œuvre avec l’incomparable 12 chevaux vivants en 1969. Mais aussi Nabucco en 1970 ou les quartiers de viande suspendus, tout comme à la Synagogue Stommeln Pullheim quand des poissons évoluaient dans une assiette menacés d’un couteau en 1991.

Kounellis s’inspire de la Monnaie de Paris, la plus ancienne entreprise du monde et part du cœur de la dernière manufacture de Paris où s’entremêlent savoir-faire et industrie afin d’y réaliser son « nouveau projet ». L’artiste interpelle le visiteur et pose la question du processus de fabrication d’une œuvre. C’est dans la technique, dans le travail des ateliers, dans l’intuition des formes, dans le modelage que naît le projet de l’artiste pour la Monnaie de Paris. L’œuvre Libertà o Morte. W Marat W Robespierre de 1969 sera présentée dans l’exposition ainsi que Da inventare sul posto qui fera écho au cœur battant des presses monétaires de la Monnaie de Paris, en incarnant la force, le rythme, l’orchestration.

Un programme public d’exception est réalisé par Etel Adnan avec des rencontres poétiques et musicales le 17 mars et le 28 avril à 19h. Retransmises sur RAM Radioartemobile et diffusées sur le site Internet de la Monnaie de Paris, ces rendez-vous sont associés à une sélection inédite d’archives radiophoniques.

Grâce aux dispositifs sonores de Didier Fiuza Faustino, ces archives sont en libre accès pour les visiteurs via ses casques-cocons disposés au bout d’un bras télescopique.


Informations pratiques :

Exposition : Jannis Kounellis

Dates : Du 11 mars au 30 avril 2016

Lieu : Monnaie de Paris
11 quai de Conti
75006  Paris

Métro : Pont Neuf (ligne 7), Odéon (lignes 4, 10)

Horaires : Tous les jours de 11h à 19h, le jeudi jusqu’à 22h.
Da inventare sul posto est activée le jeudi de 17h30 à 21h30, le samedi et dimanche de 14h30 à 18h30.

Plein tarif : 12 euros
Tarif réduit* : 8 euros

* Tarif réduit (sur présentation d’un justificatif) De 12 à 25 ans, étudiants, demandeurs d’emploi (justificatif daté de moins d’un an), famille nombreuse, carte Améthyste et Emeraude, maison des artistes, carte de priorité pour personne handicapée, guides et conférenciers, professeurs d’arts et d’arts plastiques.


Partager sur

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz